S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efj > La narration documentaire en ligne par Alexandre Brachet

La narration documentaire en ligne par Alexandre Brachet

Création, technologie, production, distribution, engagement de l'audience, Alexandre Brachet présente des cas d'études sur Gaza Sderot, La génération quoi ? et Do Not Track, dernière production d'Upian - Arte.

Alexandre Brachet a créé UPIAN en 1998, convaincu depuis toujours qu’internet était l’endroit idéal pour raconter des histoires. Il a pu observer et accompagner beaucoup de projets.

Aujourd’hui UPIAN a deux métiers, le premier est le studio afin de fabriquer des interfaces et des principalement des sites médias comme Rue 89, Les Inrocks, Vogue et plus récemment L’Équipe.fr.

Le 2ème métier est celui de producteur de documentaires et principalement des documentaires pensés pour, par et avec internet.

Alexandre Brachet travaille avec deux questions sous-jacentes : Quel est l’intérêt au sens éditorial de raconter une histoire documentaire sur internet ? Et qu’est-ce que je pourrais faire sur internet que je ne pourrais pas faire à la télévision ?

Il souhaite continuer à essayer d’explorer ce champ artistique puisqu’internet est un énorme territoire de création.

Un producteur est quelqu’un qui va devoir prendre en charge la transformation entre une idée, une envie et une œuvre. Dans cette transformation, il va y avoir des aspects financiers mais aussi des aspects de fabrication pure, d’organisation, de discussion éditoriale.

Alexandre Brachet présente son site internet créé en 2008, Gaza Sderot avec une relation au programme qui est décidée par le spectateur. On peut s’affranchir de la chronologie, chaque spectateur  a un parcours différent sur le programme et il a presque un rôle de monteur. Éditorialement, il remet le spectateur au centre de la manière de raconter l’histoire.

Il présente un autre site internet de France Télévisions qu’ils ont réalisé ciblé sur « La génération quoi ? La grande enquête sur les 18-34 ans ».

Il a choisit de faire un auto-portrait en inversant la valeur du portrait.

Lorsqu’on réfléchit sur quelle forme peut prendre un programme web, il faut d’abord s’appuyer sur ce qu’on raconte et sur des valeurs.

Ce site prend la forme d’une enquête mais en réalité, ce n’est pas juste une enquête c’est même un programme. Ils sont partis  sur l’hypothèse que la crise de 2008 pouvait être un marqueur pour une génération. Ces programmes ont une notion d’impact.

Pour conclure, Alexandre Brachet présente son site Do Not Track, qui est une série documentaire personnalisée consacrée à la vie privée et à l’économie du web. Ce site relate de toutes les traces que les internautes laissent sur le web malgré eux pour être collectées et transformées en valeur marchande.

 

http://www.upian.com/fr    *   http://gaza-sderot.arte.tv/fr/   *   http://generation-quoi.france2.fr    *   https://donottrack-doc.com/fr/

Publié le 11/10/2015

Journalistes sous surveillance

Ecole de Journalisme EFJ -   Journalistes sous surveillance

La vision de l’information selon Rue 89

Ecole de Journalisme EFJ -   La vision de l’information selon Rue 89

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :