S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efj > CANNES DÉCALÉ - NOS HÉROÏNES CANNOISES

CANNES DÉCALÉ - NOS HÉROÏNES CANNOISES

Un super-héro ne fait pas une dream team à lui tout seul ; il lui faut une héroïne pour partager l’affiche cannoise.

Reportages sur l'industrie du cinéma, portraits de stars, interviews décalées, mais aussi vidéos sur les off de Cannes, nos étudiants journalistes vous font découvrir leur festival. Exercice en immersion au coeur de l'événement le plus médiatisé au monde. #EFJHORSLESMURS

Julien – SuperMéraliMan - a bien de la chance car elles sont deux à squatter sa chambre d’hôtel même si c’est lui qui dort sur le canapé.

Les « pétroleuses » de l’EFJ, ce sont elles : Elodie et Méliza ou bien Méliza et Elodie, comme on voudra. Non pas qu’elles soient interchangeables mais depuis deux ans à l’école,  elles forment un duo de choc et ne se quittent plus. On les appelle « les divas de la caméra ».

Du haut de ses 23 ans - et de ses talons de 15 cm -, Méliza a des idées bien arrêtées sur sa carrière de journaliste (qui commence à peine) : « Je veux être reporter de guerre ou rien ! Ou alors chroniqueuse de mode à la télévision, à la rigueur… » Bosseuse et fonceuse à la fois, elle n’a pas peur de grand chose et son look de Hit Girl lui fait parfois à côtoyer les extrêmes du bon goût vestimentaire : vous risquez de la croiser sur la Croisette ( !) portant pantalons à pois, t-shirt à rayures et sac à carreaux !! Mais Méliza, c’est tellement plus qu’un sourire permanent et 500 mots à la minute. Si elle sait utiliser son charme pour recueillir les meilleures interviews elle n’hésite pas à sortir les ongles quand il le faut. Son kif à elle, c’est  l’investigation. D’ailleurs à Cannes, vous ne la trouverez pas sur les réseaux sociaux sous son vrai nom, « discrétion digitale » oblige : « Mon pseudo, c’est mon jardin secret. Rapport à un délire de copines au lycée… »


Mais que serait Méliza sans Elodie ? Elodie, plus connue à l’EFJ sous le nom de « BB Elo », BB comme la star de cinéma. Comme son illustre aînée, elle est souvent celle qui fait la moue, notamment quand les idées de sa partenaire la laissent perplexe : « La robe de Sophie Marceau, les dessous d’un dysfonctionnement vestimentaire, c’est pas un sujet d’enquête, chérie ! » Car Elodie ne jure que par le documentaire, le vrai, celui qui vous fait prendre l’avion avec un excédent de bagages et faire le tour du monde.Car celle qui dégaine la caméra plus vite que son ombre ne rechigne pas non plus à porter un trépied de 12 kg en Rangers sur la Croisette. Et ne vous fiez pas à sa petite taille qui sera son atout majeur durant le Festival : « Pour moi, Cannes, ce n’est pas la plage, c’est la jungle ! Je n’ai peur ni des coups de coude des collègues, ni des coups de soleil… C’est ainsi, l’EFJ a fait de « BB Elo » une guerrière et son rouge à lèvres carmin est son arme de séduction massive. Comme Méliza. Quand on vous disait qu’elles étaient pareilles !

Annaël Benazera ⎢ étudiante en 3ème année à l'EFJ ⎢#EFJHORSLESMURS

Instagramers versus photographes professionnels

INSTAGRAMERS VERSUS PHOTOGRAPHES PROFESSIONNELS

Ecole de Journalisme EFJ -   Instagramers versus photographes professionnels

Rencontre - Un Chauffeur de Stars à Cannes

Ecole de Journalisme EFJ -   Rencontre - Un Chauffeur de Stars à Cannes

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :