S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efj > Aller où les lecteurs se trouvent ou les faire venir chez soi ?

Aller où les lecteurs se trouvent ou les faire venir chez soi ?

Thierry Crouzet va expliquer deux stratégies marketing tour à tour utilisées depuis les débuts du Web avec des conséquences sur les compétences nécessaires

pour un journaliste aujourd'hui.

Thierry Crouzet est un des pionniers de l’internet et de l’écriture sur internet.

Internet c’est un grand territoire où les sites sont interconnectés les uns avec les autres.

Paul Baran un chercheur qui travaillait pour l’armée américaine, à qui on a demandé d’imaginer un réseau qui résisterait aux attaques atomiques. Il a trouvé trois catégories de réseaux, le premier est le réseau en étoile où les branches sont connectées au cœur de l’étoile.  

Le 2ème type de réseau, est un réseau distribué qui est comme un grillage.

La 3ème forme est un réseau décentralisé, qui est un réseau où les cœurs des étoiles sont connectés entre eux et même certaines branches sont aussi connectées entre elles. C’est un réseau assez complexe et internet ressemble à cela.

Paul Baran a montré que ces types de réseaux sont les réseaux les plus robustes et ils facilitent l’information.

 

En 2006, le réseau distribué avait pris tellement d’influence que personne ne savait ce qui allait se passer. Il y a eu cette apogée d’une idéologie décentralisée où l’individu connecté était capable d’avoir autant d’importance qu’un ancien média avec une centaines de journalistes. Il y a eu cette illusion jusqu’en 2007 avec l’arrivée de Facebook. Facebook devient publique et s’ouvre dans le monde entier. Twitter se lance et Google devient très puissant sur la toile et domine le marché.

 

Pour exister sur internet, il faut exister sur Google et payer pour être référencé. A ce moment-là, les blogs perdent de l’influence car ils n’ont pas les moyens d’être présents sur Facebook et Google.

C’est un phénomène assez pervers de centralisation. L’idée d’être un journaliste indépendant sur un blog est quasi impossible.

Tous les médias comme Le Monde ont ouvert des plateformes pour attirer les médias indépendants, les blogueurs. Ils vont bénéficier de leur visibilité et avoir plus d’audience.

 

Mais aujourd’hui, Facebook et Google proposent la même chose aux médias. Plus le centre du réseau va grossir plus ils vont devoir accepter leurs règles.

Si les médias n’inversent pas la tendance de manière très forte et rapide c’est Google et Facebook qui vont prendre le pouvoir sur tous les médias.

C’est une vision assez négative de l’évolution actuelle d’internet.

Les journalistes vont être confrontés à la nécessité de produire des contenus qu’ils vont devoir envoyer là où il y a des lecteurs. Pour faire cela, il va falloir acquérir des compétences comme apprendre à coder, à programmer.

 

Aujourd’hui, pour filtrer et sélectionner l’information, il faut savoir programmer et pour savoir la rediffuser, la remettre en forme et l’adapter à plein de plateformes, il faut aussi savoir programmer.

Les journalistes vont devenir des manipulateurs d’information.

 

http://tcrouzet.com

Publié le 11/10/2015

Il ne faut pas croire “tout” Le Monde !

Ecole de Journalisme EFJ -   Il ne faut pas croire “tout” Le Monde !

La reprise de Nice Matin par ses salariés

Ecole de Journalisme EFJ -   La reprise de Nice Matin par ses salariés

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :