Paul réalise son rêve de devenir journaliste télévision à la rédaction de France 2

Devenir journaliste à la télévision était son rêve. Grâce à l’EFJ, Paul, étudiant à Bordeaux, a intégré l’équipe du Journal télévisé de 13h. Très vite, notre étudiant en journalisme a su prendre ses marques.

Pouvez-vous nous présenter vos missions de stage ?

Dans le service société de France 2, j’occupe la place de Researcher. Je suis ce qu’on appelle le renfort informationnel. Je vais à la fois travailler dans la recherche de chiffres pour les chroniques plateaux des journalistes, de contacts pour le calage de reportages ou de recherche d’informations pure pour élaborer les sujets. Je m’occupe également de monter des reportages.

Quel était votre projet professionnel avant d’intégrer notre école de journalisme ?

Avant d’arriver à l’école, je voulais être là où je suis aujourd’hui. Devenir journaliste pour France 2 était mon rêve, plus précisément pour des magazines d’enquêtes comme Envoyé Spécial ou Cash investigation.

Comment avez-vous trouvé ce stage ?

J’ai pu trouver ce stage suite à un exercice de notre référent stage à l’EFJ qui m’a communiqué les coordonnées des journalistes évoluant dans ce métier. J’ai envoyé quelques mails avec lettre de motivation et CV aux chefs des services politiques ou société de France 2. Anne Ponsinet, cheffe du service Société de France 2, m’a répondu positivement.

Comment se sont déroulés les premiers jours ?

Les premiers jours de stage étaient assez perturbants, surtout les coups de fil ! Ne pas savoir quoi dire, quelles questions poser, ou comment aller à l’essentiel pour avoir les bonnes réponses… Mais aujourd’hui, je me présente de façon mécanique au téléphone : « Bonjour, je me présente, je suis Paul Bureau, journaliste pour France 2 » !

Que préférez-vous dans le fait de travailler pour la télévision ?

Devenir journaliste à la télévision pour moi, c’est comme raconter une histoire à des dizaines de milliers de personnes en même temps. Le journaliste télé est un passeur, qui va trouver des récits dans les vies des autres pour en construire une histoire. L’image, contrairement au papier, peut à la fois donner du rythme avec ses séquences, ses coupes et ses silences.

Quelle a été votre plus grande fierté durant ce stage ?

Lorsque l’histoire de « La Ligue du Lol » a éclaté, j’ai rapidement fait remonter des témoignages de victimes présumées et j’ai pris l’initiative de récolter quelques documents pour la rédaction. Quelques jours plus tard, lorsque la décision fut prise de monter un sujet pour le 13h, la direction de la rédaction s’est tournée vers moi. J’avais constitué tout un dossier, le sujet était donc prêt pour le jour-même.

En quoi votre stage a-t-il affiné votre projet de devenir journaliste ?

La télévision était pour moi jusqu’à présent le graal du journalisme. Mais à l’EFJ j’ai aussi découvert les nouveaux médias, pure Player et autres formats web. Un gouffre sépare le journaliste télé du journaliste de presse écrite ou du journaliste web. Ce sont des méthodes de travail très différentes.

 

Téléchargez une documentation