Zoé, en stage rédactrice web dans la presse féminine chez Glamour

En stage rédactrice web chez Glamour.fr, Zoé a su faire sa place et devenir une rédactrice à part entière. Etudiante en deuxième année à l’EFJ, elle est passionnée par les sujets de société et souhaite devenir journaliste dans l’univers de la presse féminine.

 

Vous avez effectué votre stage en tant que rédactrice web au sein de Glamour.fr. Pouvez-vous nous partager votre quotidien, vos missions ?

Mes missions chez Glamour.fr étaient identiques à celles des autres journalistes : je proposais des sujets d’actualités à la conférence de rédaction de 10 heures du matin. La Directrice de la rédaction Magali Bertin nous envoyait ensuite la liste des sujets validés. Je rédigeais entre trois et quatre articles par jour.

Était-ce un souhait de votre part de travailler dans l’univers de la presse féminine ?

C’est un réel souhait de ma part de travailler en presse féminine, non pas pour la mode et la beauté sur lesquels je ne suis pas très « calée » mais pour les sujets qui parlent aux femmes, à celles d’aujourd’hui qui s’intéressent à tout et qui veulent des angles inédits.

Le métier de rédactrice web dans le féminin était-il une vraie découverte ?

Le métier de rédactrice web était une vraie découverte même si je connaissais déjà les bases de la rédaction web, grâce à mon stage de première année notamment. Cependant, chez Glamour, il y a beaucoup plus de codes à respecter et un ton particulier dans l’écriture.

Avez-vous fait une rencontre qui vous a particulièrement marquée lors de votre stage ?

Je dirais que toutes les rencontres m’ont marquée car elles m’ont toutes apporté quelque chose de différent. J’ai beaucoup collaboré avec la journaliste société Coline Clavaud-Mégevand, qui m’a fait comprendre que j’avais ma place dans ce métier malgré mon âge. Il suffisait seulement que je me fasse confiance.

Quelle fut votre plus grande fierté durant ce stage en tant que rédactrice web ?

Ma plus grande fierté a été de proposer un sujet « froid », qui a été validé, l’avant dernier jour de mon départ de Glamour. C’est une petite fierté personnelle car je n’y étais pas parvenue avant. Il y a aussi celle d’avoir parlé de la « grossophobie » sur Instagram. J’ai rédigé cet article seule, et j’eu de très bons retours sur Twitter notamment.

Quelques exemples d'articles rédigés par Zoé pour Glamour.fr

En quoi votre stage de rédactrice web donne-t-il du sens à la formation journalisme de l’EFJ ?

Le stage a donné sens à la formation de l’EFJ car j’ai pu mettre en application mes acquis. Aujourd’hui, je connais mieux le vocabulaire du métier, le jargon. Et puis je suis plus indépendante : je sais prendre des décisions, je sais mieux appréhender ce que les rédactions attendent.

Ce stage vous a-t-il confortée dans votre projet professionnel ?

Ce stage chez Glamour.fr m’a vraiment confortée dans mon projet professionnel. Tout d’abord de travailler dans la presse écrite car je m’y sens à l’aise et car j’aime affiner toujours un peu plus ma plume. Ensuite, j’aimerais travailler pour un magazine féminin qui a des valeurs qui me correspondent : féminisme, combats LGBT, minorités, ou environnement…

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant souhaitant faire une école de journalisme et réaliser un stage dans la rédaction web ?

Pour faire une école de journalisme, je pense qu’en premier lieu il faut être vraiment motivé.e. Et même si le projet que l’on s’était fixé au départ peut changer, il faut malgré tout avoir un but. Ensuite l’avantage de l’EFJ est que cette école nous apprend à connaitre toutes les façons de transmettre l’information. Ce qui pour nous, la génération 2.0, est un réel plus. On ne se sent pas perdus.es quand on rentre dans une rédaction. Enfin, si il/elle souhaite se diriger dans la presse féminine, il faut s’intéresser aux mêmes sujets que cette dernière traite et attacher de l’importance aux sujets de société.

À propos de Glamour.fr

Glamour est un magazine féminin en ligne dédié aux sujets société, mode, beauté, culture. Ce "webzine" se veut à la fois pop et engagé.

 

Téléchargez une documentation