EFJ Alumni : Journaliste TV - TV Only

Rencontre avec Méliza GUIDJOU, diplômée de la promotion 2015 de l'EFJ, journaliste à TV Only qui produit le magazine "Tendance XXI" sur TV5 Monde.

› Retrouvez l'intégralité du témoignage en cliquant ici

Je suis Méliza Guidjou, ancienne élève de l'EFJ et, actuellement, je suis journaliste au sein d'une entreprise de production qui s'appelle TV Only et je travaille sur le magazine "Tendance XXI" qui est diffusé de manière hebdomadaire sur TV5 Monde.

Lorsque j'ai choisi l'école de journalisme EFJ, je venais d'être fraichement diplomée de sciences politiques et je ne savais pas vers quoi me diriger. J'hésitais entre le commerce et le journalisme donc j'ai tenté ma chance dans les deux et, dans les deux, ça a fonctionné. Mais le journalisme m'a beaucoup plus intéressée parce que je voulais être ce relais entre l'international, le mondial et le local. Au début, je voulais devenir journaliste politique et je me suis rendu compte que ce monde là n'était peut-être pas fait pour moi, trop compliqué... Peut-être que je suis encore un peu trop jeune et c'est vrai que le lifestyle, la culture et la mode, qui sont maintenant mes spécialités, m'ont toujours intéressées, toujours passionnées, et c'est vrai qu'en faisant du lifestyle on est peut-être confronté à des problématique que tout le monde a.

Le gros point fort de la formation journalisme de l'EFJ c'est d'avoir des professeurs intervenants. Nous sommes directs dans le métier, nous sommes directs dans le milieu du journalisme et nous avons leurs retours. Ensuite, l'EFJ a une deuxième force : c'est son groupe, le groupe EDH, parce que l'EFAP ce n'est pas n'importe quoi, dans le milieu des attachés de presse. C'est une institution et je pense que pouvoir s'appuyer sur un réseau comme celui-ci, et celui de l'ICART également, est une chose assez importante et une force pour toute école de journalisme. 

Pour être journaliste, il faut vraiment être éveillé et curieux, c'est à dire qu'il faut tout le temps regarder autour de soi, s'intéresser à ce qui se passe autour de soi, écouter la radio énormément et il faut regarder les JT et surtout lire beaucoup de journaux.

Si je devais retourner en arrière, je referais sans hésiter l'EFJ puisque, tout simplement, sans cette école de journalisme, je ne serais pas là aujourd'hui. 

 

 

Téléchargez une documentation