S'inscrire
en ligne
Demander une documentation Nous
contacter

Accueil > Actualités de l'efj > Entretien avec Daniel Schneidermann

Entretien avec Daniel Schneidermann

Jacques Rosselin interview Daniel Schneidermann sur sa vision de l’information et des médias aujourd’hui. Voici un résumé des principales questions.

Est-ce qu’il faudrait que tous les journalistes mettent un curriculum vitae à la fin de chacun de leur article ? 

En effet,  le refus de pratiquer la transparence sur sa profession est encore trop présent chez les journalistes.

Pour exiger de la transparence, il faut en contrepartie être prêt à réponse aux mêmes questions que l’on posent. Quelle est la place du « je » dans la production journalistique ?

Lorsque j’étais à l’école, l’emploi du « je » était interdit. Le journaliste s’effaçait totalement derrière son sujet et employait le « on pense que ».

Aujourd’hui, le discours médiatique traditionnel est totalement concurrencé par une prolifération de « je » produite par internet avec les réseaux sociaux.

La production médiatique va être propagée par les réseaux sociaux, ce qui va poser un problème de cohabitation redoutable avec ces subjectivités.

Un journaliste ne va pas aborder le sujet de la même manière selon l’identité de la personne. L’appréhension initiale du sujet ne va pas être la même.

Le journaliste doit apprendre à dépasser ses aprioris personnels pour essayer de produire  l’information la plus sincère. Mais pour dépasser ses propres aprioris, il faut les connaître. Les producteurs d’information doivent avoir cette sensibilisation à l’introspection. 

Un média d’information numérique comme Arrêt Sur Images est-il un média qui est sorti du système ?

Depuis qu’Arrêt Sur Images est passé sur internet, le site a acquis en liberté de formats selon le flux d’information.

Cependant, le public n’est pas le même avec 25 000 abonnés comparé au million d’abonnés à la télévision.

L’information sur internet est devenue plus présente. Cette sortie mutuelle du champ de vision reflète le gain d’influence des médias en ligne par rapport aux médias traditionnels. Même si les médias traditionnels résistent bien, ils sont dans une tendance de perte d’influence par rapport aux réseaux sociaux et aux nouveaux médias. 

Est-ce que la finalité d’un média aujourd’hui, c’est d’être influent ? 

Aujourd’hui, je pense qu’il y aura de plus en plus de médias de niche et de moins en moins de médias généralistes. 

 Est-ce qu’aujourd’hui un média sert encore à quelque chose ? 

Il y a aura de plus en plus de coworking et d’individualité. La survie des marques va dépendre de leur agilité à récupérer les individualités. Une stratégie intelligence pour une marque serait de s’agréger des individualités est de faire venir des blogueurs influents. 

 

http://www.arretsurimages.net

Publié le 11/10/2015

Les GAFA et leur rôle dans l’information

Ecole de Journalisme EFJ -   Les GAFA et leur rôle dans l’information

Journaliste ou Hakers ?

Journaliste ou Hakers ?

Ecole de Journalisme EFJ -   Journaliste ou Hakers ?

Téléchargez une documentation

Sélectionnez les documents de votre choix :